Nombre total de pages vues

lundi 16 mars 2015

Barquettes à la fève tonka et Verveine du Velay {en partenariat avec Premium Liqueur}



Comme plusieurs de mes copines blogueuses auvergnates, j'ai reçu tout récemment un colis en provenance de la Distillerie des Terres Rouges, qui sentait bon les produits locaux, puisqu'il contenait de la Verveine du Velay, et du Birlou.
La Verveine est réputée pour sa couleur vive et son goût puissant; et sa réputation n'est plus à faire, bien au delà du pays du Velay. Elle est même inscrite au patrimoine gastronomique local, et largement plébiscitée par de nombreux chefs, qui ont bien compris que ses saveurs pouvaient sublimer les plats salés autant que les desserts.
Evidemment, la Verveine se consomme aussi en digestif, de préférence bien fraîche.

Quant au Birlou, il allie les saveurs de pomme et de châtaigne, et a vu le jour dans le Cantal, il y a un peu plus de 15 ans. En kir, ou pour parfumer une bière, il est généralement consommé en apéritif, mais peut se prêter à de nombreuses autres expériences culinaires. Nous reparlerons du Birlou une autre fois, car aujourd'hui c'est la Verveine du Velay, qui nous intéresse.

J'ai choisi pour commencer à apprivoiser ce produit, de préparer des petits biscuits emblématiques de l'enfance, sauf que cette fois, ils ne sont pas pour les petits, en raison de la présence d'alcool dans la ganache.
Qui ne se souvient pas des barquettes ? Souvent au chocolat, à la fraise, on les grignotait en sortant de l'école, en commençant par le tour du biscuit, pour terminer par la garniture. Gourmands !
Et bien je me suis dit que pour une fois, on allait penser un peu aux adultes, qui parfois ont peut être envie d'un petit gâteau un peu plus corsé, pour accompagner leur fin de repas.
La recette n'a rien de compliqué, même si je suis toujours en quête du parfait biscuit à barquettes. Ceux ci sont bien moelleux, et se conservent plusieurs jours, sans trop sécher. Raison de plus pour en profiter ! 


Pour 18 barquettes, il vous faut...

- 3 oeufs.
- 75 gr de farine.
- 75 gr de sucre.
- 1/2 fève tonka.

- 200 gr de chocolat blanc.
- 100 gr de crème entière.
- 20 gr de Verveine du Velay.


- Préparer la génoise :
- Clarifier les oeufs.
- Blanchir les jaunes d'oeufs avec le sucre, à l'aide d'un fouet. Ajouter la fève tonka râpée.
- Ajouter la farine tamisée délicatement.
- Monter les blancs en neige bien ferme, et les incorporer au mélange précédent.
- Verser la pâte dans les empreintes à barquettes, et enfourner pour environ 10 minutes, à 180°C. Prolonger la cuisson si besoin, tout en surveillant.
- Dès la sortie du four, faire un creux au centre de chaque barquette à l'aide d'une cuillère à café. Attention, il faut être rapide car la génoise sèche rapidement et il devient ensuite difficile de marquer les empreintes.

- Préparer la ganache : 
- Concasser grossièrement le chocolat blanc dans un cul de poule.
- Mélanger la crème entière et la Verveine, puis porter à ébullition (ce qui permettra à l'alcool de s'évaporer un peu).
- Verser la crème en plusieurs fois sur le chocolat concassé, tout en remuant au centre du cul de poule, à l'aide d'une spatule. La ganache doit être lisse et brillante. Laisser reposer au frais pour qu'elle ait un peu plus de tenue.
- Quand les barquettes sont cuites, les démouler délicatement et les faire refroidir sur une grille.
- Remplir les empreintes avec la ganache au chocolat blanc et à la Verveine.
- Placer au frais quelques heures avant de consommer, elles seront encore meilleures le lendemain ! 




Si vous voulez en savoir plus sur la Verveine du Velay, et le Birlou, je vous invite à cliquer sur les liens dans mon article, afin d'accéder aux sites internets.

Bon appétit ! :-)

1 commentaire: