Nombre total de pages vues

vendredi 1 février 2013

Pâte à tartiner crunchy au chocolat noir et aux noix


Demain, c'est la Chandeleur, et je dois avouer pour ma part que ce jour me réjouit 100 fois plus que la période de la galette des Rois, tout simplement parce que j'adore les crêpes depuis toujours.
Comme beaucoup de monde, je me suis souvent régalée en tartinant mes crêpes avec la célèbre pâte à tartiner, dont la composition divise les foules.
Et bien sûr, j'ai souvent pensé à préparer moi-même la garniture de mon goûter préféré ! Seulement voilà, ils sont forts chez Ferrero : j'ai eu beau essayer plusieurs combinaisons, j'ai toujours eu du mal à retrouver cette fameuse texture à la fois fondante et consistante dans la bouche.
Cette semaine, j'ai retenté l'aventure et je dois dire que je suis très satisfaite ! J'ai utilisé comme base du lait concentré sucré, et j'ai parsemé ma pâte à tartiner de noix pour un effet croustillant qui vaut son pesant de cacahuètes ! Allez, je vous dis tout :


Pour un bocal de pâte à tartiner (400 à 500 ml à vue d’œil), il vous faut...

- 80 gr de chocolat noir.
- 200 ml de lait concentré sucré.
- 60 gr de beurre demi-sel mou.
- 1 cuillère à soupe rase de sucre vanillé.
- 30 gr de cerneaux de noix.


- J'ai commencé ma préparation par le moins passionnant : les noix. Oui, car même si des sachets de cerneaux de noix sont vendus dans les supermarchés, je continue d'acheter les noix entières car je trouve qu'elles ont plus de goût. Par conséquent, je n'échappe pas à la corvée de décorticage.
Pour cette recette, il faut débarrasser les noix de leurs coquilles, puis compter 30 gr de cerneaux de noix, nets de déchets. Je les ai ensuite concassés grossièrement au couteau, afin d'avoir des morceaux croquants sous la dent, comme c'est d'ailleurs le cas pour certaines pâtes à tartiner du commerce.
- Ensuite, faire fondre à feu tout doux le chocolat cassé en morceaux avec le lait concentré sucré et le sucre vanillé, tout en remuant sans cesse.
- Hors du feu, incorporer le beurre en petits dés, et lisser le mélange.
- Ajouter ensuite les noix concassées, et bien mélanger. Si vous n'êtes pas dingue de l'effet crunchy, il ne faut pas hésiter à réduire complètement vos noix en poudre fine.
- Enfin, vider la pâte à tartiner dans un pot, laisser tiédir, et conserver au frais jusqu'à dégustation.


Juste après la préparation, cette pâte à tartiner maison a déjà un goût de "reviens-y" comme on dit chez moi. Mais le lendemain, après avoir reposé au frais, elle est encore meilleure. La texture est onctueuse et s'enroule autour de la cuillère, et se tartine très facilement, même à la sortie du frigo.
Quelque chose me dit que ce bocal va faire fureur demain, à l'heure du goûter ! Quant à moi, j'ai déjà envie de recommencer, avec du chocolat blanc, lait, praliné, et pourquoi pas avec des noisettes, des pistaches ou d'autres fruits secs !
Niveau conservation, je dirai que cette pâte à tartiner peut être gardée environ 3 semaines tant qu'elle est au frais, mais la vraie question est : le pot, lui, pourra t-il vraiment tenir 3 semaines ?


Bon appétit ! :-)


6 commentaires:

  1. merçi pour la recette j'en ferrais ce week end

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tu ne devrais pas être déçue Magali, tu peux mettre des noisettes si tu préfères, les mixer complètement ou laisser un peu de croquant, comme tu préfères ! tu m'en diras des nouvelles =)

      Supprimer
  2. sa y est j'ai fait la pâte a tartiner , 2 pots un chocolat au lait et un ai choco noir mais j'ai mit des cacahuète et un sachet de sucre vanillée entée, je sent qu'on va se régaler

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cool ! au chocolat au lait ca doit être bon ! =) tu me mettras une petite photo sur la page facebook ?

      Supprimer
  3. a minçe le pot est vide lol , du coup je vais en refaire , perso je prefere au chocolat au lait ,, la prochaine fois je pense a la photos promis

    RépondreSupprimer