Nombre total de pages vues

jeudi 9 mai 2013

Pizza au thon, chèvre et basilic frais

 

 Encore une pizza impro' du vendredi soir, et encore une que l'on n'a pas regretté d'avoir expérimenté ! Cette fois-ci, on a trouvé dans nos placards une boîte de thon, un peu de fromage, et quelques brins de basilic, alors on a vite préparé la pâte !


Pour une grande pizza rectangulaire, il vous faut...

- 1 boîte de thon.
- 250 gr de coulis de tomates.
- 1 cuillère soupe de crème épaisse.
- 150 gr à 200 gr de fromage de chèvre.
- Du gruyère râpé.
- Quelques feuilles de basilic.


- Préparer tout d'abord la pâte à pizza,  la laisser reposer le temps nécessaire, et l'étaler.
- Mélanger le coulis de tomates avec la crème épaisse, et l'étaler sur la pâte en laissant un bord d'1/2 cm.
- Saupoudrer d'un peu de basilic séché, répartir un peu de gruyère râpé, puis disposer le thon émietté et le chèvre coupé en dés.
- Ajouter encore du gruyère râpé, parsemer de feuilles de basilic, et cuire pendant une dizaine de minutes à 220°C, ou un peu plus si nécessaire. Le fromage doit avoir fondu, et la croûte être légèrement dorée.


Pour la sauce tomate, il existe de nombreuses solutions : 

- le coulis de tomates présente l'avantage d'être immédiatement prêt à l'emploi. Si vous avez aussi une pâte à pizza déjà prête sous la main, c'est le jackpot du repas vite préparé ! 

- Pas de coulis de tomates ? Pas grave, il y a le concentré de tomates, personnellement j'en ai toujours (mais VRAIMENT toujours) dans mon placard. Pour faire une sauce, je fais d'abord un bouillon avec 1/2 litre d'eau et un cube de bouillon de volaille/légumes/aux épices, puis je délaie le concentré de tomates dans ce bouillon. Je l'aromatise ensuite avec des herbes, et je rajoute un morceau de sucre pour casser l'acidité de la tomate. Cette sauce là est également prête en un rien de temps, et fonctionne aussi pour les pâtes et le riz.

- Un bocal tout prêt du supermarché ? Personnellement, les deux solutions du dessus me comblent suffisamment, et j'ai du mal à faire confiance aux produits transformés du commerce. Alors je m'en tiens aux basiques, et je bidouille ma sauce à ma façon, ce qui fait qu'elle a rarement deux fois le même goût. C'est un peu ça aussi, la cuisine, non ?




Bon appétit ! :-)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire